Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LAOS : la boucle de Thakhek à moto

Publié le par Monique

LAOS : la boucle de Thakhek à moto

14 février 2020 :

A Paksé, nous prenons un bus local pour Thakhek à 8h30 ; notre chauffeur de tuk-tuk l'a rattrapé de justesse en faisant un demi-tour hasardeux à la sortie du pont de Paksé. Nous trouvons deux places côte à côte et c'est parti ! Pendant le trajet, des femmes montent de temps à autre pour vendre des brochettes de viandes, des poulets rôtis ou des oeufs enfilés sur une pique, des fruits, de l'eau. Elles descendent un peu plus loin et après quelques kilomètres, le défilé recommence. Une dame à côté de nous, mange du poisson et du riz gluant sorti de son panier, une autre trempe des saucisses dans un sachet de sauce piquante avant de les déguster tout en regardant le paysage; et tout cela dans un bus bringuebalant... Nous nous arrêtons très très souvent : pause pipi dans la nature pour les hommes, dépôt de marchandise ou chargement de gros sacs (de riz je présume), de nouveaux passagers montent.

Vers 13 h, nous nous arrêtons dans une petite station de bus et nous y patienterons pendant une heure sans raison. Peu de kilomètres plus loin, le chauffeur fait descendre les passagers pour Thakhek. Un autre bus nous attend. En repartant, nous nous apercevons que nous transportions un scooter sur le toit de notre bus. Il passe juste sous le plafond de la station essence !

 

LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto

Le trajet durera neuf heures au lieu des six heures initialement prévues. Arrivés à la station, nous prenons un jumbo en compagnie de quatre autres personnes. A six plus nos bagages, nous sommes bien entassés. Nous nous installons à "La Casa", guesthouse réservée sur Booking. Ce choix n'est pas judicieux car la clientèle est plutôt jeune et la musique à fond nous gène pour parler. Pour une nuit, ça ira car depuis la chambre, on l'entend à peine. Le propriétaire est très sympathique et nous donne quelques tuyaux pour faire la boucle. Ici, nous pourrons laisser nos gros sacs gardés gratuitement. Nous retrouvons Joëlle et Michel et allons dîner au "Bouton d'or", c'est la St Valentin. Sur l'autre rive du Mékong, la Thaïlande scintille. Demain, nos amis partiront en mini-van pour visiter quelques grottes alors que nous ferons la boucle à moto.

 

Notre chambre à La Casa à Thakhek.
Notre chambre à La Casa à Thakhek.
Notre chambre à La Casa à Thakhek.
Notre chambre à La Casa à Thakhek.
Notre chambre à La Casa à Thakhek.

Notre chambre à La Casa à Thakhek.

The loop !

The loop !

15 février 2020 :

Nous louons une moto semi-automatique 100 cc par le biais de la Casa. Nous laissons ici nos gros sacs à dos et ne prenons que le minimum pour 4 jours. On nous conseille un itinéraire "gauche-droite-gauche" afin d'éviter les policiers qui arrêtent les touristes à moto sous n'importe quel prétexte et leur soutirent 5 ou 8 $.

Nous partons sans essayer la moto, erreur à ne pas faire. Alain a beaucoup de mal à passer les vitesses et l'ambiance est quelque peu tendue, ça commence mal ! Je lui propose de faire demi-tour pour changer de moto, mais il ne veut pas. Nous continuons donc et il passe la seconde à grands coups de talon...

Nous roulons sur une belle route  bordée de pics karstiques, c'est magnifique !

Notre premier arrêt à la Xieng Liab cave n'arrange pas notre humeur. Difficile de se frayer un passage parmi les gros rochers pour pénétrer dans la grotte. Il n'y a presque pas d'eau et nous rebroussons chemin.

Nous roulons vers Thalang. Nous prenons le chemin à droite après la centrale électrique vers Song Sou waterfall. La piste n'est pas facile car sablonneuse. Encore des rochers à escalader pour atteindre un bassin où des enfants pêchent avec des harpons fabrication maison. Très efficaces ces harpons ! Les poissons sont lancés aux copains restés sur les rochers. Des touristes aussi sont là et sautent dans l'eau avec les locaux depuis les rochers surplombant le bassin.

 

LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto

Nous reprenons la route jusqu'à Thalang. Nous longeons le lac de Nam Theun 2. Le paysage fait d'arbres morts dans l'eau est magnifique mais c'est une catastrophe écologique. La construction d'un barrage a inondé  la région sur 20 km, causant la destruction de tout une forêt.

En cours de  route, nous enfilons sweat et kway car il fait de plus en plus froid en prenant de l'altitude. Nous atteignons enfin la Phosy guesthouse et investissons le bungalow n°14 de l'autre côté d'un bras de la rivière. Une heure de repos est la bienvenue.

Avant le dîner, nous traversons la route vers le village. Les enfants jouent, les troupeaux rentrent et nous nous asseyons au bord du lac pour contempler le coucher de soleil derrière ces troncs d'arbres si photogéniques.

LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto

16 février 2020 :

Après le petit-déjeuner avec du pain fait maison, presque de la brioche et des oeufs brouillés, c'est le départ pour Kong Lor.

La route est très sinueuse avec de belles montées et beaucoup de vent. Vers 11 h, nous faisons halte à la Dragon Cave. Nous sommes seuls et avançons dans la pénombre. Soudain, surprise, un passage les pieds dans l'eau, bordé de draperies et de stalactites. Nous débouchons dans une salle plus large, bien éclairée, avec de magnifiques concrétions. Nous escaladons de gros rochers pour accéder à une passerelle en bois. Au fond à gauche, encore de belles stalactites. De là, soit on refait le chemin en sens inverse, soit on escalade encore d'autres rochers, des escaliers de bois bien raides et encore des rochers pour apercevoir enfin la lumière du jour. Mais ce n'est pas fini, devinez : rochers et sentier se succèdent pendant encore un bon quart d'heure avant de rejoindre le bassin des poissons (avec un serpent d'eau qui se dore au soleil), puis le restaurant où nous déjeunerons. Une grotte très intéressante à ne pas rater !

LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto

La route est en assez bon état, il faut toutefois bien négocier les virages en épingle car les accotements ne sont pas stabilisés, c'est de la terre poudreuse ou du gravier. Il fait toujours aussi froid sur la moto !

Nouvelle halte pour un vertigineux point de vue sur la vallée, puis un deuxième avant d'arriver à Nahin. C'est juste avant ce village qu'il faut prendre à gauche en direction de Kong Lor. Il nous reste 45 km de piste rouge, de ponts de bois, de buffles, zébus, chiens, chèvres, poules avec une ribambelle de poussins traversant la route devant nous. De temps à autre une portion de bitume... Les pics karstiques nous entourent, bordés de quelques rizières encore vertes et de champs de tabac. Nous stoppons non loin d'un point d'eau dans lequel barbotent un grand troupeau de buffles. Ils sortent de l'eau au moment où nous approchons et partent au galop avant de traverser la route pour retourner dans leur ferme, sous la surveillance d'une jeune femme. Nous traversons de nombreux petits villages avant d'atteindre Kong Lor. C'est à la Kong Lor Cave guesthouse que nous dormirons.

 

LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto

17 février 2020 :

Ce matin, nous allons savoir s'il est possible de faire transiter la moto par la grotte. En effet, nous avons décidé de visiter la grotte en barque comme tout un chacun, mais au lieu de faire l'aller-retour, nous voudrions rejoindre Nakai par la vallée. Une piste à la sortie de la grotte permet cette échappée. La partie droite de la boucle ne présente aucun intérêt car il faut emprunter la route qui relie Vientiane à Thakhek, très fréquentée par les camions, les bus, etc.

A l'entrée, gagné, c'est possible ! Nous réglons 30 $ pour nous deux et la moto. La grotte fait 7,5 km de long et le trajet dure environ 45 mn.

On nous prête deux lampes frontales pour la traversée et deux gilets de sauvetage. Trois jeunes hommes prennent en charge la moto. Ils doivent d'abord descendre une pente raide jusqu'à la rivière puis traverser des rochers en la soulevant et sans la rayer.

 

LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto

Nous les suivons en espérant que la moto n'aura pas de dommages et que, couchée dans la barque, nous ne perdrons pas trop d'essence. Nous avons fait le plein ce matin avant le départ pour être tranquilles sur la longue piste qui nous attend. Notre pilote en prend bien soin, allant même jusqu'à intercaler une de ses tongs entre la carrosserie et le bord de la barque. Nous sommes les seuls avec une moto et éveillons la curiosité des autres touristes qui prennent notre embarcation en photo.

L'atmosphère est étouffante à l'entrée de la grotte, chaleur, humidité obscurité... Nous atteignons la barque en marchant dans l'eau peu profonde et embarquons. Je suis à l'avant, Alain derrière moi ; la roue de la moto dans son dos le gêne un peu. Dans le noir absolu, avec seulement le maigre faisceau de nos frontales, c'est une expérience très surprenante. Mais nous nous habituons très vite et tournons la tête de tous les côtés pour admirer les concrétions. Nous nous demandons quand même comment fait notre pilote pour trouver les passages entre les parois, la grande habitude certes, mais quand même.

Sur la gauche, une zone est bien éclairée, le palais du Naga. Nous débarquons et effectuons un parcours à pied parmi de belles stalactites et stalagmites. Pendant ce temps, notre barque est poussée à la main car il n'y a pas assez d'eau dans cette zone en  saison sèche.

La sortie vers la lumière nous ramène dans ce paysage si typique fait de pics karstiques et de végétation, si apaisant.

LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto

La moto est prestement débarquée et à notre grande surprise, elle n'a aucune égratignure et le niveau d'essence n'a pas diminué. Super ! Nous pouvons à présent partir à la découverte de la vallée.

Entre pics, forêts, petits villages, buffles dans les champs, cette vallée nous ravit. Partout les enfants nous crient "Sabaïdee !" Nous ne croisons que quelques fermiers. Cinq jeunes routards nous doublent et nous les retrouvons également au passage d'un pont assez difficile (voir la vidéo). Ce sont les seuls que l'on ait rencontré. La portion de Muang Luang à Nakai Tai est très physique et les derniers kilomètres seront les plus longs. La piste est raide, sinueuse, ravinée par endroits et le sol est meuble. La moto peine à monter, je dois en descendre parfois, nous dérapons souvent.  C'est avec soulagement que nous retrouvons le goudron entre Nakai et Thalang où nous passerons la nuit.

En fin d'après-midi, après un peu de repos à Phosy guesthouse, nos pas nous amènent jusqu'à la Sabaïdee guesthouse et là, je reconnais, du côté du boulodrome, la voix d'Ophélie, rencontrée à Champassak le 8 février. Quel plaisir de retrouver ce jeune couple si sympathique ! Après avoir échangé au sujet de nos expériences dans la région, nous nous lançons dans une partie de pétanque et nous amusons bien ; il faut dire que je suis nulle à ce jeu... S'en suis le méga barbecue qui a fait la réputation de ce lieu. Le feu allumé au centre est très apprécié car il fait très froid. Nous nous séparons vers 21 h, cherchons notre chemin dans le noir (et oui, nous n'avions pas prévu cette soirée et donc pas de frontales...) et retrouvons notre lit et ses couvertures, brrr !

LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto

18 février 2020 :

Dernière journée, retour à Thakhek. Nous avons prévu d'explorer les grottes que nous avions délaissées à l'aller. Première halte à Tham Pha Nya In cave, décorée de fanions bouddhistes. Depuis l'autel dédié à Bouddha, nous avons une belle vue sur les stalactites et la rivière souterraine.

LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto

Deuxième halte : Le lac et Pa Seuam cave

Après 6 km de piste poussiéreuse, nous partons à pied vers le lac Nong Thao et passons une dizaine de minutes sur  le ponton qui nous permet de profiter du calme qui règne ici et des nombreux oiseaux sur fond de karsts. Nous continuons jusqu'à la grotte dont l'accès nécessite encore un peu d'escalade.

LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto

Nous terminons notre boucle en beauté. Après ces quatre journées, nous avons déjà oublié les conseils du départ,  à savoir : éviter le barrage de la police. Nous nous arrêtons sagement à un feu rouge et là, grand coup de sifflet. Un policier nous demande notre permis de conduire, il est resté dans notre sac à dos à La Casa : 3 $. Nous nous sommes arrêtés sur la voie de droite, il fallait rester au milieu, dessin sur une feuille à l'appui : 5 $. Un autre policier assis à la même table ne lève pas les yeux de son téléphone. Je proteste, dis que nous ignorions cela." Mistake ! " me répète t-il sans cesse , "you don't understand !". Je continue à protester plus fort que lui car je sais que c'est pour sa poche. Je demande à parler à leur chef, lui dit qu'en France, ce n'est pas la même règle et que nous n'avons pas assez d'argent car c'est notre dernier jour et que quand nous avons loué la moto, on ne nous arien expliqué du code de la route laotien. Au bout d'un moment, il tourne le dos et va parler avec un troisième agent. Nous remontons sur la moto et filons sans demander notre reste. D'autres couples croisés dans la soirée ont payé les 5 $ chacun.

Nous rendons la moto à la Casa où nous prenons une douche (froide) et récupérons nos sacs à dos qui ont bien besoin d'un grand rangement avant de prendre le bus de nuit pour Vientiane. Nous avons 6 h minimum à patienter. Au bord du Mékhong, nous assistons au coucher de soleil, deux fillettes jouent sur la place avec nous. Nous allons ensuite manger au "Bouton d'or" où nous retrouvons par hasard Yoannes et Sarah rencontrés à Banlung et un couple de belges rencontrés à Paksé. Leur voyage continue, ils ont pris des congés sans solde.

 

LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto

Les rues se vident, nous rentrons à La Casa où la compagnie de bus doit venir nous chercher. L'attente sera très longue. Le chauffeur est injoignable, l'heure du départ approche. Il ne faut pas rater le bus de nuit car notre vol retour part de Vientiane le lendemain. Il arrive enfin, il dormait !... Nous nous entassons une nouvelle fois à 6 passagers et de très volumineux bagages. Alain n'a pas de place et finit par partager le siège du conducteur. Nous partons à vive allure vers la station de bus à l'extérieur de la ville. Le bus de nuit nous attend mais il faut déloger un jeune homme qui avait déjà investi notre couchette. Nous sommes à l'étage, il faut d'abord y grimper puis essayer de s'allonger sans trop toucher au plafond qui se délite, trouver une place pour nos sacs et choisir la position la moins inconfortable pour s'allonger. Dans ces cas-là, je suis contente d'être petite ! Les oreillers sentent la naphtaline, un courant d'air glacé interdit de trop s'approcher de la vitre. Il est minuit et demi. Malgré tout, j'arrive à m'endormir. Alain a beaucoup plus de mal. Nous atteignons Vientiane vers 6 h du matin.

Bye, bye Laos !

Dans le bus de nuit.
Dans le bus de nuit.
Dans le bus de nuit.
Dans le bus de nuit.
Dans le bus de nuit.

Dans le bus de nuit.

LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
LAOS : la boucle de Thakhek à moto
Commenter cet article

Léa 05/05/2020 13:53

Superbe ce trajet en bus ! Rien qu’à en voir les photos, je ressens un véritable dépaysement ! Que dire, si ce n’est que c’est merveilleux, il y a tant de panoramas, tellement à découvrir… Merci pour ce carnet :)

Monique 07/05/2020 09:51

Merci à vous Léa ! Avez-vous déjà voyagé ? Pour moi, l'essence même d'un voyage, c'est le partage avec la population. A ce sujet, je vous conseille l'article sur Banteay Chhmar, j'ai tellement aimé partager le quotidien de cette adorable famille !